Equipement assurant l’évacuation des gaz de combustion à l’atmosphère.

Le conduit de fumée d’une chaufferie à alimentation automatique doit respecter les prescriptions définies dans l’arrêté du 20 juin 1975 (70 kW à 2 MW), ou celles définies dans l’arrêté du 25 juillet 1997 (2 à 20 MW), concernant notamment les hauteurs de cheminées.

La cheminée doit être de type mono-conduit pour éviter les problèmes de condensation. Elle peut être : 

  • soit réalisée à façon avec une double paroi (paroi intérieure en acier CORTEN, laine minérale et paroi extérieure en acier) ;
  • soit préfabriquée (par exemple, conduit de fumée métallique composite rigide conforme à la norme NF D 35-303).

Un cône éjecteur facilite la dispersion des fumées dans l’atmosphère par accélération de celles-ci au débouché.

Notons enfin qu’un ventilateur d’extraction, de type centrifuge, a pour rôle de maintenir le foyer en dépression.