Résidus ligneux générés par la seconde transformation du bois.

Les entreprises de la seconde transformation du bois fournissent des produits tels que du mobilier, des éléments de charpente et de construction pour le bâtiment, des objets divers (tournerie, tonnellerie…) et des emballages (caisses, palettes, cagettes).

Hormis les fabricants d’emballages qui utilisent des grumes et génèrent des sous-produits identiques à ceux de la première transformation, les industries de la seconde transformation font appel à des matières premières variées (sciages, panneaux, placage…). La gamme de sous-produits est donc large elle aussi :

  • chutes de bois massif, produites lors de la mise au gabarit des sciages ; elles sont de longueur et largeur variables selon l’usage ultérieur des bois d’oeuvre et peuvent contenir une certaine proportion d’additifs (colles, produits de préservation…) ;
  • sciures issues de découpes ;
  • copeaux (particules de bois enroulées sur elles-mêmes) issus des rabotages, généralement mélangés aux sciures ;
  • poussières de ponçage ; souvent valorisées en combustion au sein même de l’entreprise, elles exigent des précautions particulières au stockage et lors de la combustion (risque d’explosion) ;
  • chutes de panneaux.

Les industries de la seconde transformation (menuiseries, industries de l’ameublement…) présentent un bilan matière très variable selon les produits manufacturés : de 10 à 90 % de produits connexes, dont le cumul avoisine 1,3 million de tonnes. Une part importante est consommée en interne pour le chauffage des locaux (éventuellement les besoins de process, dans le cadre de la rubrique 2910 B des installations classées pour la protection de l’environnement -ICPE- dès 100 kW de puissance), ou utilisée comme bois de feu par les ménages, comme litière par les agriculteurs…

La quantité non valorisée est inconnue, constituée pour la majorité de produits en mélange dispersés dans les entreprises (très souvent de petite taille) et contenant en partie des additifs, les rendant difficilement valorisables en chaufferie.