Matériels (cheminée, insert, foyer fermé, pôele, cuisinière) fournissant, à une ou plusieurs pièces, de la chaleur par rayonnement et convection directs. Ces équipements ne sont pas reliés à un système de distribution à eau chaude.

Ne disposant pas de capacité de stockage important, ils fonctionnent le plus souvent de manière discontinue : autonomie de 4 à 8 heures avec des bûches et de 1 à 2 jours avec des granulés. Une autre énergie, souvent des convecteurs électriques, permet d’assurer un apport de chaleur continu.

Hormis les cheminées d’agrément à feu ouvert, 2 grands types de matériels sont disponibles :

  • les foyers fermés, nettement plus performants (amélioration du rendement) que les cheminées ouvertes, permettent de conserver l’agrément du feu de bois.
  • les poêles, qui s’imposent sur le marché de la construction neuve ou de la réhabilitation (en l’absence de cheminée existante) en apportant un complément ou une base de chauffage efficace aux plans énergétique et économique.

En 2005, avec la mise en place du crédit d’impôt sur les matériels efficients, l’ADEME s’est engagée dans le développement de ces produits, en accompagnant la mise en place du label « Flamme Verte » (garant de l’efficacité énergétique des matériels), et de la norme NF Bois de chauffage qui définit les qualités des combustibles bûches.