Echantillonnage et analyses physico-chimiques.

Un combustible bois est un matériau hétérogène, ce qui rend la mesure de ses caractéristiques beaucoup plus complexe que pour des combustibles liquides ou gazeux : la validité des résultats des analyses obtenus dépend fortement de la prise d’échantillons.

Pour le bois déchiqueté, les échantillons peuvent être prélevés :

  • avant la livraison du combustible à la chaufferie : sur le lieu de stockage du fournisseur, lors du chargement du camion, dans la benne du camion ;
  • pendant la livraison : lors du déchargement (si la vidange de la benne s’effectue sans levage), lors du convoyage du combustible vers le silo (si présence d’une bande transporteuse non fermée) ;
  • après la livraison : dans le silo de la chaufferie, dans le convoyeur acheminant le combustible du silo à la chaudière (à éviter s’il y a plusieurs fournisseurs, les combustibles étant mélangés).

La fréquence des prélèvements est de l’ordre de un échantillon de 5 à 10 litres pour 10 m3 de combustible. Pour obtenir une analyse moyenne des échantillons, il existe deux méthodes :

  • du mélange homogène des prélèvements, on extrait un échantillon moyen qui est analysé ;
  • chaque prélèvement est analysé puis une moyenne des mesures est effectuée.

Les analyses effectuées portent généralement sur le taux d’humidité, le pouvoir calorifique inférieur, la composition granulométrique et le taux de cendres. Des investigations complémentaires peuvent être menées pour connaître la teneur des cendres en divers minéraux ou éléments traces métalliques.