Gestion et valorisation des déchets

Trois chiffres clés (chiffres clés ADEME – L’essentiel 2018)
null

2010-2020 : Réduire de

10%

Les quantités de déchets ménagers & assimilés collectés

2025 : Réduire de

30%

les déchets non dangereux non inertes enfouis

2025 : Atteindre un taux de valorisation matière de

65%

des DMA (hors inertes & déchets dangereux)

La loi de transition énergétique

pour la croissance verte (LTECV) a donné un cap en matière de prévention et de gestion des déchets. Citons parmi les objectifs phares :
null
  • réduction de la production annuelle de Déchets Ménagers et Assimilés (DMA) de 10 % à l’horizon 2020 par rapport à 2010 et réduction des quantités de déchets des activités économiques,  
  • mise en place du tri à la source des biodéchets 
  • extension des consignes de tri 
  • augmentation de la quantité de déchets valorisés sous forme de matière (dont organique), 
  • réduction des quantités de déchets non dangereux non inertes admis en installations de stockage,  
  • progression de la tarification incitative 

Parallèlement, la gestion des déchets telle qu’elle est raisonnée tend à évoluer vers une logique de gestion des ressources et d’économie circulaire.  

L’ensemble des producteurs et des organismes compétents en matière de gestion des déchets est concerné par ces évolutions et doit déterminer les voies et les moyens permettant d’atteindre ces objectifs.  

Biomasse Normandie réalise aussi des actions de communication sur l’ensemble des problématiques relatives à la gestion des déchets (rédaction d’articles dans la presse spécialisée, interventions dans des séminaires…) et anime des formations notamment auprès des professionnels (agriculteurs, agents territoriaux…) et d’étudiants (écoles d’ingénieurs, cycles universitaires Bac+2 à +5).