Coefficients caractérisant les performances énergétiques d’un bâtiment.

G est le coefficient de déperditions volumiques qui s’exprime en W/°Cm3; il représente les pertes thermiques d’un bâtiment (par les parois et par renouvellement d’air) pour un degré d’écart de température entre l’intérieur et l’extérieur et par mètre cube habitable.

Le coefficient G permet de déterminer la puissance à fournir dans les locaux pour le chauffage (en kW) des bâtiments : 

  • très haute performance énergétique (G < 0,5) ; 
  • bien isoler correspondant à la réglementation thermique actuelle (0,5 < G < 0,8) ;
  • moyennement isolé (0,8 < G < 1,4) ;
  • mal isolé et/ou à fort renouvellement d’air (G > 1,4 et au-delà).

B est le coefficient de besoins volumiques qui s’exprime en W/°Cm3 ; il prend en compte les déperditions et les apports thermiques solaires et internes.

Le rapport B/G est en général de l’ordre de 70 à 90 % selon l’importance des « apports gratuits ». Le coefficient B permet de déterminer les besoins de chauffage (en kWh).