Courbe représentant la répartition des appels de puissance sur une année moyenne pour un site donné.

La monotone de chauffage prend en compte les éléments suivants : 

  • la rigueur climatique ; 
  • les puissances nécessaires pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire ; 
  • le type d’utilisation des locaux (températures de consigne, intermittences) et le foisonnement dans le cas de réseaux de chaleur desservant de nombreux bâtiments.

Sur le graphique ci-contre, on observe les points suivants : 

  • sur les 230 jours de saison de chauffe, la puissance appelée est inférieure à 50 % de la puissance maximale pendant 100 jours ; 
  • durant la période estivale, on a un « soutirage journalier constant » qui correspond à la production d’eau chaude sanitaire.

La connaissance de cette courbe permet, dans le cas des installations en bi-énergie, d’estimer les taux de couverture des différents combustibles utilisés. La surface inférieure délimitée par la courbe représente les besoins énergétiques du site.