Principaux points à étudier lors de l’aménagement d’une plate-forme.

Une plate-forme de conditionnement/stockage doit comprendre (selon la nature de la matière première entrante et les quantités qui y transite) :

  • une aire de stockage (à l’air libre ou sous abri) des matières entrantes ;
  • des aires de manuvre et de travail (broyage, criblage…) ;
  • une aire de stockage du combustible ;
  • un espace (ou quai) de chargement ;
  • un pont-bascule (sur site ou à proximité); 
  • un local technique (suivant l’importance du site et son classement ICPE) ;
  • un bassin de rétention des eaux / fosse de sécurité incendie.

On considère, en première approche, qu’il faut une surface de 1 ha pour transformer 10 000 à 15 000 tonnes de bois par an.

La transformation de la matière première en combustible nécessite l’utilisation de matériels spécifiques (broyeurs, cribles…), répondant à deux logiques :

  • matériels fixes pour le conditionnement des bois sur une plate-forme unique ;
  • matériels mobiles pour pouvoir intervenir sur plusieurs plates-formes de tailles plus modestes ou directement chez le détenteur de matières premières, ce qui permet d’éviter le transport des bois à transformer.