Appareil ayant la forme d’un cône inversé et captant les poussières par gravité.

Les cyclones, installés en aval de la chaudière, utilisent la différence de gravité entre les éléments solides et gazeux. L’extraction des poussières et des fines est obtenue par voie gravitaire en deux phases successives : la centrifugation puis la sédimentation.

Les gaz de combustion sont orientés dans le ou les cyclones au travers d’aubages directionnels fixes qui assurent la phase de centrifugation. Les particules les plus grosses sont freinées sur les parois. Les gaz ainsi épurés remontent dans un tube central ; ce changement de direction provoque une décantation des particules plus fines. Les particules, grossières et fines, sont collectées en partie basse du cyclone, dans un pot à suies.

Ce procédé, assez simple, ne permet pas d’extraire les particules très fines (< 2 à 5 microns). Aussi ne satisfait-il pas à la réglementation relative aux installations bois d’une puissance supérieure à 4 MW (sur PCI), ni aux exigences du Fonds chaleur. 

Le dépoussièrage par cyclone ou multi-cyclones est présent dans la plupart des chaufferies bois. Les suies issues du dépoussiérage cyclonique sont généralement mélangées aux cendres sous foyer et évacuées simultanément.