Ensemble des gaz de combustion et des particules qu’ils entraînent (suies, éléments liquides goudronneux -hydrocarbures-, métaux lourds). Le terme de « fumées » est souvent associé à celui « d’émissions », qui désigne le rejet de substances dans l’atmosphère.

Les éléments contenus dans les fumées reflètent la qualité de la combustion.

Lorsque la combustion est complète, les fumées comprennent du dioxyde de carbone (CO2) neutre vis-à vis de l’effet de serre (le carbone relâché est celui qui est capté par l’arbre lors de sa croissance), de la vapeur d’eau (H2O) à l’origine de panaches blancs plus ou moins importants selon l’humidité du combustible utilisé, ainsi que, marginalement, des oxydes d’azote (NOx). Ces derniers sont partiellement évités par une bonne maîtrise de la combustion, notamment par le contrôle de la température du foyer. Lorsque la combustion est incomplète, les émissions contiennent également du monoxyde de carbone (CO), des hydrocarbures (HC) et des suies. Notons qu’une faible proportion de cendres est entraînée par les gaz de combustion ; elle est récupérée par des systèmes de dépoussiérage des fumées pour les installations collectives et industrielles.

Les fumées provenant de bois traités au moyen de laques, peintures ou autres produits contiennent des substances toxiques (composés chlorés et métaux lourds) ; ces bois doivent impérativement être brûlés dans des installations disposant de systèmes de traitement adaptés.