strong>Enjeux financiers d’un projet bois-énergie pour un industriel.

Dans l’industrie, l’intérêt économique est généralement le seul moteur de développement des projets. Les industriels susceptibles de porter un projet bois sont donc les principaux consommateurs d’énergie ou ceux dont la consommation d’énergie est renchérie par une taxe spécifique tels que :

  • les sites industriels soumis au plan national d’allocation des quotas de CO2 (PNAQ),
  • les sites soumis à l’application de la Contribution climat énergie (CCE ou taxe carbone) à partir de 2010,
  • les serres horticoles, les laiteries, les usines de déshydratation,

Notons cependant que l’énergie bois ne peut se substituer à tous les besoins énergétiques pour des raisons :

  • techniques : elle n’est pas compatible avec des besoins en flamme directe ou des besoins d’électricité. De même, une chaudière bois doit fonctionner le plus souvent à sa puissance nominale ; elle s’adapte donc mal à des besoins énergétiques très irréguliers.
  • économiques : l’énergie bois pourra difficilement être viable sur un site valorisant initialement des sous-produits de sa propre activité (sous-produits de raffinage par exemple). De même, l’investissement dans une installation bois sera plus facilement amorti si le site industriel fonctionne toute l’année et non en besoins saisonniers.