Eau réchauffée (distincte du circuit de chauffage) à usages sanitaires et alimentaires. 

Une installation de production d’ECS est conçue pour fournir à tout moment une quantité d’eau à la température souhaitée. La production d’eau chaude peut être : 

  • soit directe, au contact d’une chambre de combustion (accumulateur à gaz) ou de résistances électriques ; 
  • soit indirecte, au travers d’une surface d’échange parcourue par un fluide primaire (ballon à accumulation ou échangeur instantané à plaques ou tubulaire).

Il existe trois grands systèmes de production d’ECS : 

  • instantané : l’absence de réserve de stockage nécessite un échangeur dimensionné pour satisfaire les pointes de consommation les plus fortes ;
  • à accumulation : ce procédé permet la disponibilité d’une réserve d’eau à température constante, le volume de stockage étant prévu pour couvrir la totalité des besoins journaliers ;
  • mixte : combinaison des deux systèmes précédents ; une solution séduisante consiste à créer une réserve d’énergie juste en amont de l’échangeur (tampon sur le réseau primaire) pour répondre à de fort sous-tirage d’eau chaude sans avoir à surdimensionner la puissance du générateur (pénalisant pour les chaudières bois).

Sur des bâtiments et équipements neufs, la puissance destinée à la production d’ECS (souvent instantanée) tend à devenir supérieure à celle du chauffage (isolation de plus en plus performante). A ce titre, il convient de préconiser des solutions adaptées à ces nouveaux besoins (priorité à la production d’ECS…).

Dans les établissements sanitaires et sociaux, notamment dans le cas du système à accumulation, le dispositif doit éviter tout risque de développement de la légionellose (chocs thermiques…).