Personne physique ou morale, publique ou privée, qui a en charge la mise en valeur d’une activité de production et/ou de distribution d’énergie, lorsque le maître d’ouvrage ne souhaite pas exploiter directement son installation.

En France, il n’existe pas d’exploitants de chauffage spécialisés dans le bois-énergie. Par contre toutes les compagnies de chauffage généralistes s’intéressent à ce marché émergent qui pourrait prendre en partie le relai de la cogénération gaz. Le bois-énergie est un des meilleurs vecteurs de développement pour de nouveaux réseaux de chaleur.

En général, pour des groupes de logements ou des équipements de taille modeste en milieu rural, les collectivités gèrent elles-mêmes les installations que le personnel communal exploite et entretient. Par contre, lorsqu’il s’agit de mettre en place une chaufferie desservant des ensembles immobiliers dépassant 100 à 200 équivalents logements, les maîtres d’ouvrage font appel à des compagnies de chauffage. Celles-ci peuvent prendre à leur charge les risques techniques et financiers d’une installation au bois associée au non à un réseau de chaleur, ce qu’il est convenu d’appeler externalisation.

Dans le cas du bois-énergie, les collectivités recourent à cette solution pour ne pas se lancer seules dans la création, puis la conduite, d’un équipement assez complexe qui requiert un niveau d’investissement élevé et dont l’exploitation est plus délicate que celle d’une chaudière à combustible liquide ou gazeux.