Espace d’un territoire recouvert par des formations ligneuses.

En France métropolitaine, les peuplements forestiers couvrent 15,9 millions d’hectares (quatrième rang européen derrière la Suède, la Finlande et l’Espagne), induisant un taux de boisement de 28,9 % (rapport entre la superficie boisée et la superficie du territoire national). Les forêts de production (c’est-à-dire où l’exploitation du bois est possible et compatible avec d’éventuelles autres fonctions) représentent 95 % de cette superficie.

Les feuillus couvrent 70 % de la superficie forestière de production, les résineux 30 % (principalement massif landais et montagne).

La forêt privée, partagée entre 3,5 millions de propriétaires, représente 74 % des forêts de production. Elle est donc en moyenne très morcelée mais 80 % des superficies concernées appartiennent à 10-15 % des propriétaires. La forêt publique est composée des forêts domaniales et communales, représentant respectivement 10 et 16 % des forêts de production.

La forêt française est en expansion : depuis 1980, la progression enregistrée par l’Inventaire forestier national (IFN) est d’environ 68 000 ha/an.