Mode de gestion traditionnel de la forêt, dont l’objectif principal est la production de bois.

Prônées par l’Ecole française de sylviculture depuis la fin du XIXème siècle, les règles de la sylviculture classique ont été codifiées dès le XVIème siècle (code forestier).

Elles distinguent trois traitements principaux : 

  • le taillis, qui consiste à couper régulièrement tous les arbres d’une parcelle sans autre intervention ; il ne concerne que les feuillus et produit essentiellement du bois de chauffage ou d’industrie ;
  • le taillis sous futaie, dont l’objectif est de réserver des arbres pendant deux à trois rotations, ce qui permet la production de bois d’oeuvre ;
  • la futaie régulière, qui vise à produire le maximum de bois d’oeuvre ; les peuplements, constitués d’arbres d’âge homogène, sont éclaircis pour enlever les sujets défectueux et laisser grossir ceux qui sont sélectionnés.